decoration
decorationMenu
Afrit
Les Asuras
Le Basilic
Les centaures
La Chimère
Les Devas
Les Djinns
Les Dragons
Les fées
Les Géants
Le Griffon
Le Horla
La Licorne
Les Loup-garous
La Magie
Les nains
Les Nymphes
Le Phénix
Les Satires
decoration

 
decoration
logo
decoration
decoration
decoration decoration decoration Accueil decoration decoration Forum partenaire decoration decoration Liens decoration decoration Contact decoration
decoration decoration decoration decoration decoration



decoration
decorationLe site :
lienPartie "Coin des auteurs"

lienPartie Littérature

lienPartie "Hors-Sujets"

lienLes téléchargements

lienLes lexiques

Les nouveautÚs du site !Les nouveautés du site
decoration


decoration








En route pour un deuxième lexique ! D'accord, ce site est avant tout dédié à la science-fiction, mais vu que je suis aussi un fan de fantastique, je fais un petit lexique-bestiaire sur les créatures fantastiques et / ou mythiques, et sur les mondes fantastiques. Je ferais aussi quelques allusions aux jeux de rôles, un autre domaine où le fantastique est bien exploité…








Les Afrits (ou ifrits)

Les afrits (ou encore nommés ifrits (clin d'œil aux fans de Final Fantasy :p), Efreets, Afreets ou Afrites ; comme cela est souvent le cas pour les noms de divinités mésopotamiennes, orientales ou islamiques, il y a mille et une façon de traduire leur nom ^^) sont dans la religion Islamique la "classe" la plus élevée chez les djinns, des sortes d'esprits. Ils ont souvent le pouvoir sur l'élément
feu (fans de FF : ça vous dit quelque chose ?^^) et apparaissent la plupart du temps sous la forme d'hommes à la musculature imposante.
On trouve des histoires de djinns et d'afrits dans la Trilogie de Bartiméus (je n'ai pas encore terminé de la lire, je mettrais le résumé dans la rubrique Littérature dès que je l'aurai terminée…), que je conseille d'ailleurs vivement à tous les fans de fantastique et plus particulièrement à tous ceux qui sont intéressés par les mythes plutôt orientaux, contrairement aux contes dits classiques (grecs et romains) qui sont bien plus souvent exploités… (c.f. Le Monde de Narnia pour les mythes classiques…)

Les Asuras

Les Asuras sont dans la mythologie védique (ce sont les premiers ariens à être allés en Inde, ils on conquéri le subcontinent indien. C'étaient des barbares du nord qui considéraient les hommes au teint plus foncé comme "inférieurs"…) des sortes de démons, d'anti-dieux. Ils s'opposent aux Devas, les "bons dieux" de cette mythologie védique (je parlerai des Devas plus loin…). Les Asuras ne sont pas très présents dans la littérature (du moins, il ne me vient pas d'exemple précis d'apparitions d'Asuras…ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en a pas ! J'ai pas tout lu non plus…), mais d'autant plus dans les jeux vidéos, comme par exemple la technique Asuras Strike dans Ragnarok-Online, ou des petites apparitions dans Final Fantasy, en tant qu'ennemis (notamment dans X-2).
Le mythe le plus célèbre faisant intervenir Asuras et Devas et certainement celui-ci :
Les Devas et les Asuras organisaient une sorte de compétition pour savoir qui obtiendra l'amrita, l'élixir de l'immortalité. Pour le faire, ils prirent chacun un bout de serpent géant Vasuki, les Asuras la tête, les Devas la queue. Et ils battaient l'Océan avec ce serpent, jusqu'à en obtenir du beurre (ne me demandez pas comment ils ont fait…en tout cas, je vous déconseille vivement de le faire vous-même, si vous voulez éviter les ennuis avec la S.P.A.… pensez au pauvre serpent géant et à toutes les créatures vivant dans la mer que vous feriez disparaître…). Mais ainsi, l'Ordre des Choses (bon, les majuscules ne sont peut-être pas nécessaires…) fut perturbé, et la Terre menaça d'éclater en morceaux (une raison de plus pour ne pas l'essayer par soi-même…). Les remous et le vent occasionnés créèrent le Soleil, la Lune, la déesse de la Destinée ainsi que Dhanvantari, le médecin des Dieux, qui était en possession dudit élixir d'immortalité (en l'occurrence, cet élixir n'existait donc pas encore au début du concours… quand même bizarres ces dieux védiques !). Toujours est-il que les Devas furent déclarés vainqueurs et obtinrent donc cet élixir. Mais un asura du nom de Rahu vola une goutte du liquide et pendant qu'il était en train de l'ingurgiter, Vishnu le décapita. D'après cette légende, les phases lunaires sont la conséquence de l'apparition et la disparition de la goutte de l'élixir dans la gorge de Rahu.

Le Basilic

Rendu célèbre (au plus tard) par Harry Potter et la Chambre des Secrets, le basilic est un serpent vert gigantesque, avec des dents empoisonnées et un regard qui tue. D'après la légende, le seul moyen de tuer un basilic est d'attendre le cri du coq le matin, après quoi le basilic tombe raide mort (quel boulet ce basilic…:p) ou lui tenir un miroir devant les yeux. Il regarde alors ses propres yeux et, vu que son regard tue, meurt. Toujours d'après la légende, le mâle porte une plume sur la tête.
Le basilics naissent d'une façon pour le moins inquiétante et bizarre : il suffit qu'un crapaud couve un œuf de poule pour faire apparaître ce terrible monstre (il y a aussi une version plus longue de la légende du crapaud avec l'œuf de poule, je la mettrai dès que je l'aurai retrouvée…). Heureusement que le basilic appartient au domaine des légendes… toujours est-il qu'il existe un animal connu sous le nom de "basilic", mais il s'agit d'un lézard inoffensif. Et le basilic est une fleur aromatique…

Les centaures

Les centaures sont des créatures de la mythologie grecque. Ils ont un buste d'homme, mais le reste ressemble à un cheval. La plupart sont mauvais ; néanmoins, Chiron, ami d'Hercules (allias Héraklès chez les Grecs…), fut médecin et savant ; il fut blessé à mort accidentellement par Hercules alors que celui-ci essaya de faire fuir des centaures qui l'attaquaient…

Ixion, le premier centaure

Le premier centaure fut Ixion (qui fait également une apparition dans FF X et X-2 en tant qu'invocation d'élément "foudre"). Zeus l'invita un jour au Mont Olympe, pour lui permettre de donner naissance à une nouvelle race, mais celui-ci tenta de séduire Héra, l'épouse de Zeus. Manque de chance pour lui, Zeus ne lui avait envoyé qu'une image d'Héra. Quand Ixion essaya de se jeter dessus pour…vous voyez quoi… ^_^"…, l'image devint fumée et Ixion en ressortit métamorphosé en créature moitié cheval, moitié homme. Depuis ce jour, les centaures sont haïs des dieux…

Nessus

Outre Ixion, il existe un autre centaure célèbre nommé "Nessus", qui causa la perte d'Hercule…
Un jour, Hercule (allias Héraklès chez les Grecs), qui venait de se remarier, voulut traverser un fleuve avec sa femme Deineira ; Nessus était censé conduire Deineira à la rive opposée avec sa barque, alors qu'Hercule préférait traverser à la nage. Quand Nessus fut arrivé de l'autre côté, il essaya de violer Deianeira ; celle-ci se débattit et cria à l'aide. Hercules, qui n'était pas encore arrivé à destination, tua le centaure avec une des ses flèches empoisonnées au sang d'Hydre de Lerne. Mourant, celui-ci recommanda à la femme d'Hercule de ramasser son sang et son sperme écoulés, de les mélanger, afin d'en faire une lotion à utiliser si jamais Hercule désirait une autre femme. Ce que Deianeira ne savait pas, c'était que le poison contenu dans la flèche d'Hercule était passé dans le sang de Nessus…
Or, il arriva qu'un beau jour, Hercule vainquit un roi du nom d'Eurystos. Celui-ce lui avait refusé la main de sa fille, Iole, du temps où il accomplissait ses douze travaux, de peur qu'il redevienne fou et tue Iole. Hercule tua donc Eurystos ainsi que ses fils, et fit Iole prisonnière.
Hercule envoya un de ses messagers demander un habit de cérémonie à Deianeira. Celui-ci lui parla malencontreusement d'Iole et Deianeira, jalouse, décida de tester la lotion de Nessus. Ellen en imbiba donc l'habit qu'elle envoya à Hercules…
Quand Hercule le mit, le poison contenu dans le sang du centaure entra en contact avec la peau du héros et brûla cette dernière. Il voulut arracher l'habit, la peau partit avec. Alors, de désespoir et de douleur, construisit un brasier et demanda à ses compagnons de l'allumer. Il monta ensuite au ciel, et vit depuis avec les dieux sur l'Olympe. Sa femme, quant à elle, se pendit quand elle sut ce qui était arrivé à son mari…

Les centaures dans la littérature

Les centaures sont plutôt présents dans la littérature, avec notamment des apparitions dans Harry Potter et Le Monde de Narnia ; leur caractère savant, astrologue et archer y est alors plus marqué…

La Chimère

Photo d'une chimère

La chimère est, dans la mythologie grecque, un monstre féminin à tête de lion, au corps de dragon, à queue de serpent et aux pattes de chèvre et qui crachait du feu. C'est la fille d'Echidna (dont on doit déjà plusieurs autres monstres comme Cerbère, l'Hydre de Lerne, le Lion de Némée, le Sphinx… la liste est longue !) et de Typhon (un monstre fils de Gaïa). Elle fut élevée par Amisodarès, le roi de Carie (une région de Grèce). Devenant trop gênante, elle fut tuée par Bellérophon, aidé par son cheval volant Pégase (le gentil petit mignon chouchou donné par Zeus à Hercule dans le film de Walt Disney… vous vous souvenez ?) en lui envoyant des flèches avec des pointes en plomb, qui fondaient en entrant en contact avec le monstre, ce qui causa sa perte. Bellérophon, quant à lui, mourut en essayant de voler jusqu'au Mont Olympe : Zeus fit rendre Pégase fou et celui-ci laissa tomber son cavalier…
La Chimère elle-même ne doit pas apparaître trop souvent dans la littérature, par contre, les Chimères de Final Fantasy sont bien connues : ce sont les célèbres "invocations" dans les FF X et X-2…

Les Devas

Si les Asuras sont les démons de la mythologie védique, les Devas, quant à eux, sont les "bons dieux" de cette religion. Ils ressemblaient assez aux humains, et leur nombre était, d'après la plupart des sources, de 33 : 11 pour la Terre, le Ciel et l'Air. À chacun était attribué un domaine différent, et ils étaient à l'image du peuple qui les adorait, guerriers et sauvages, et n'hésitaient pas à venir en aide aux humains et aux guerriers humains.
Les Devas les plus connus sont certainement Indra (dieu de l'air et un grand guerrier mais qui fut "dégradé" au rang de dieu de la pluie par les Hindous) et Varuna (ancien roi des devas mais Indra lui vola la vedette au cours du temps; il symbolisait l'Ordre et la Sagesse alors qu'Indra personnifiait le Chaos et la guerre…)
Les Devas sont aussi peu présents dans la littérature que les Asuras, mais je le répète, je n'ai pas tout lu. Par contre, les Devas sont également présents dans la série Final Fantasy. Mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, les Devas n'y sont ni invocations, ni aides d'une quelconque façon : dans le X-2 du moins, ce sont des ennemis sous forme de démons noirs, assez diaboliques…

Les Djinns

Les Djinns sont, dans la religion musulmane, des esprits, invisibles et malicieux pour quelques-uns, voire carrément mauvais. D'après la croyance, ils ont été créés par Dieu pour qu'ils l'adorent. Leur morphologie est proche des humains, et il existe de bons et de mauvais Djinns. Lors du Jugement Dernier, ils seront rassemblés avec les Hommes. Il existe plusieurs "classes sociales" et de "genres" chez les Djinns, les plus puissants étant les Afrits et les Maridins notamment (pour les mauvais djinns).
Les Djinns forment une véritable communauté, avec des Djinns femelles et mâles, la plupart restant dans le Ciel, écoutant les anges et Dieu, mais d'autres, plus malicieux, descendent sur Terre et jouent des mauvais tours aux humains. Ils sont, dans plusieurs religions (l'Islam mais aussi chez les Égyptiens), responsables des maux sur Terre (persécutions, viols, sables mouvants (chez les Égyptiens), tremblements de terre… Autant le dire, ils n'avaient probablement pas une trop bonne réputation ^_^"…
Les rencontres entre Djinns et humains étaient, du fait de la timidité des Djinns, peu courantes, et si elles avaient lieu par pur hasard. De plus, il y a même des amulettes pour se protéger contre les Djinns. Mais, d'après la croyance, il y avait des moyens pour invoquer les Djinns, mais interdits par le Coran et hautement dangereux (l'invocation étant douloureuse pour le Djinn, il pouvait se rebeller contre celui qui l'avais invoqué !).
Le roman jeunesse le plus connu faisant intervenir les Djinns est certainement La trilogie de Bartiméus (dont je mettrai le résumé dès que je l'aurai finie ^^), mais dans la littérature en général, le mérite d'avoir fait le plus connaître les Djinns revient aux contes des Mille et une Nuits

Le dragon

Quelle créature n'est aussi connue que le dragon ? Présent dans presque toutes le cultures présentes et passées, dans la littérature fantastique, les jeux de rôle… ? C'est pourquoi j'essaierai de faire un petit résumé des dragons en général, des similitudes entre les dragons des différentes cultures et de leurs différences…
(Note : la présence de similitudes entre les différentes sortes de dragons viendrait du fait que des ossements de dinosaures auraient été mal interprétés par les différentes cultures de l'Antiquité ; les mythes sur les dragons auraient donc une "base" commune mais qui aurait été interprétée différemment…)

  • Les dragons en général


  • Dans la plupart des représentations de dragons, on peut remarquer des détails qui reviennent toujours : les dragons ont un corps reptilien et sont de stature plutôt… imposante. Par contre, les différences entre les représentations des différents peuples sont immenses : présence d'ailes chez certains, pouvoir sur l'élément "eau" chez d'autres, possibilité de cracher du feu, gardiens de trésors… Le symbole du dragon diffère aussi entre les peuples; le dragon peut représenter le Mal, ou au contre, être bienfaiteur. C'est à cause de ces multiples dissemblances que je vais essayer de présenter ici les plus grands "types" de dragons.

  • Les dragons scandinaves


  • Certainement les dragons les plus connus, avec un corps plutôt "compact", des ailes, pouvant cracher du feu, mais en général incapables de voler. Certains gardent des trésors ; c'est pourquoi les récits de combats entre héros humains et dragons gardiens de trésors pullulent dans la mythologie scandinave et nordique : Beowulf, Sigurd et Fáfnir, Siegfried, pour ne citer que les plus connus. Mais, manque de chance, les trésors des dragons sont souvent maudits, comme c'est le cas dans le "Niebelungenlied" (la chanson des "Niebelungen"), ou même dans le Monde de Narnia (je ne me rappelle plus dans lequel des sept livres c'est…^_^")
    Le dragon fut ensuite, dans le Moyen-Âge, utilisé par le Christianisme en tant que symbole du monde "païen", à cause de ses nombreuses représentations dans le monde non-chrétien. Aujourd'hui, les dragons de type "scandinave" sont ceux qui nous viennent à l'esprit en premier si on entend le mot "dragon" ; peut-être parce que nous vivons proches de l'ancien monde scandinave ; toujours est-il que les dragons scandinaves sont assez présents dans la littérature fantastique et d'héroïc-fantastic (Smaug dans Le Seigneur des Anneaux (Bilbo le Hobbit), présence de dragons dans Harry Potter et la Coupe de feu notamment (mais aussi un peu dans les autres tomes…) et La Quête d'Ewilan…ce ne sont pas les exemples qui manquent ^^), dans les jeux vidéo, particulièrement les RPG (la série Final Fantasy fournit assez de dragons, parfois même sortis de la mythologie scandinave, comme le dragon Fafnir de FFX)… Les dragons scandinaves font parti de notre culture ! ^^

  • Les dragons asiatiques (japonais et chinois)


  • représentation d'un dragon chinois
  • Les dragons dits "asiatiques" sont très différents des dragons scandinaves…Premièrement, leur corps, quoique reptilien, est beaucoup plus allongé que chez leurs camarades nordiques ; ils ne possèdent pas d'ailes mais sont capables de voler. Ensuite, ils sont maîtres de l'élément eau et peuvent commander à la pluie, aux nuages, aux torrents, fleuves… De plus, ils n'ont pas automatiquement une signification "mauvaise" : le dragon représente le "Yang" dans la dualité du "Ying-Yang" (le Yang est également symbolisé par l'homme, le Ciel et le Bien…) et, d'après la légende, porte chance.
    Pendant le Nouvel An chinois, le dragon est également un élément important : plusieurs hommes déguisés portaient un long costume de dragon et défilaient dans les rues. De plus, être mordu par un dragon lors de la Nouvel An était signe de chance pour l'année à venir (du moins au Japon - clin d'œil à Sû et à tous les fans de Love Hina ^^).
    Le dragon chinois est aussi un animal savant, contrairement aux dragons scandinaves qui, apparemment, ne pouvaient uniquement se battre et cracher du feu. D'après la légende, le dragon chinois serait une "invention" de l'Empereur Jaune, Huang Di. À chaque fois qu'il soumettait une nouvelle tribu, il ajoutait leur animal sur son blason, jusqu'à avoir un blason représentant plus ou moins ce qui est devenu aujourd'hui le "dragon chinois", un mélange de divers animaux dont le poisson, le cerf, l'aigle et le qilin (un animal mythique que l'on pourrait comparer à un daim…sauf qu'il a le dos en feu !). Le Japon est la Chine soutiennent également des mythes pour expliquer que les dragons chinois soient différents des dragons scandinaves ; néanmoins, le raisonnement est trop complexe pour être expliqué ici, retenez seulement que si le dragon chinois s'était trop éloigné de son pays d'origine (la Chine ou le Japon, selon les versions…), il aurait eu trop
    (ou plus assez -_-) d'orteils !…

  • Les dragons dans les autres croyances


  • Le dragon apparaît aussi dans de nombreuses autres religions, mythologies et croyances. Dans le Christianisme, il représentait le Mal ; chez les Grecs, il apparaît sous une forme moins classique, incarné par exemple dans le Scylla, l'Hydre de Lerne etc. Il symbolise ainsi l'obstacle que le héros doit surmonter. On peut interpréter cela de différentes manières, les Grecs ont peut-être craint les créatures dont ils avaient retrouvé les ossements, et imaginaient donc des sortes de "super-héros" capables de les affronter, peut-être il n'y a aucun rapport…
    Dans la mythologie mésopotamienne, c'est un dragon (ou plutôt une déesse-dragon) qui fait naître
    les autres Dieux ; le dragon peut donc aussi représenter le Chaos primordial.
    En Afrique, il existe un dragon nommé "Amphisbaena", ressemblant à un serpent avec une tête à chaque bout. On lui attribuait de nombreux pouvoirs, comme guérir l'arthrite ou plus même un rhume… en se vêtant de sa peau !

  • Des dragons célèbres


  • Les légendes font intervenir des nombreux dragons, mais quelques-uns sont particulièrement connus, le plus souvent parce que l'œuvre dans lequel ils apparaissent est lui-même très connu. En voilà une petite sélection :

      - Smaug

    Smaug est un dragon présent dans Bilbo le Hobbit, écrit par J.R.R.Tolkien, l'auteur du célébrissime Seigneur des Anneaux. Dans Bilbo le Hobbit, Bilbo (le père adoptif de Frodon, le futur porteur de l'anneau) et plusieurs amis nains partent à la recherche d'un mystérieux trésor gardé par un dragon, appelé "Smaug". En chemin, ils rencontrent des trolls qui furent finalement transformés en pierre, des gobelins qui voulaient les capturer, des elfes…et Bilbo rencontre Gollum, auquel il dérobe son "trésor", à savoir l'anneau unique permettant de se rendre invisible (mais possédant en réalité beaucoup plus de pouvoirs ; je crois que l'histoire est assez connue pour que je ne doive pas la réexpliquer ici :p). Après de nombreux détours, ils parviennent finalement au dragon et le tuent, pour s'emparer du trésor. Bilbo, lui, garde son anneau…qui sera la cause d'une quête épique…

      - Le Nídhögg

    Dans la mythologie scandinave, le Nídhögg est le dragon qui ronge Yggdrasil, l'arbre-monde contenant le monde entier(ou plutôt plusieurs mondes, comme ceux des hommes, des géants, des dieux …). Pendant le Ragnarök, il emportera les cadavres de tous ceux qui sont morts pendant le Ragnarök, soit au début, soit à la fin, d'après les différentes sources.
    Le Nídhögg apparaît dans le jeu Age of Mythology de Microsoft, en tant que pouvoir divin, ainsi que dans Final Fantasy X et X-2. en tant qu'ennemi. Yggdrasil est mentionné dans Hypérion de Dan Simmons. Yggdrasil y est alors un arbre immense permettant le voyage spatial. Par contre, peu de références du Nidhogg dans la Littérature…

      - Fáfnir Siegfried tuant Fafnir

    Fafnir est un dragon de la mythologie scandinave. Il avait deux frères, Regin et Otter, qui jouent un rôle important dans l'histoire ; en effet, Loki tua Otter, et son père, Hreidmar, eut pour dédommagement l'or maudit d'Andvari. Regin et Fafnir décidèrent d'assassiner leur père pour s'emparer du butin ; mais finalement, Fafnir voulut garder l'or pour lui seul. Des années plus tard, Regin partit avec Siegfried afin de tuer Fafnir, et reprendre le trésor. Mais Siegfried qui, par accident, apprend le langage des animaux, est averti par les oiseaux et tue Regin, pour s'emparer du trésor de Fafnir. Mais il ne savait pas que l'or était maudit, et cela causera sa perte…
    Fafnir apparaît dans le cycle de L'Anneau des Niebelung, sous le nom de Fafner, en tant que dragon dans Siegfried.

      - Vouivres et Wyverns

    Les Wyverns et les Vouivres (note : bien qu'il ne s'agisse pas tout à fait de la même créature, ils sont néanmoins très proches l'un de l'autre et on ne peut pas être sûr et certain qu'il s'agisse de deux créatures différentes…) sont des dragons possédant un oeil sur le front. Cet oeil est en vérité une pierre précieuse…
    Ces dragons ont un corps plus serpentin que les autres, et possèdent deux ailes. Ils sont associés à l'élément "eau" et gardent souvent des trésors.
    Vers la rentrée, (j'espère que…^_^") j'aurai plus d'informations dessus, je vous tiendrai
    au courant ! ;)

  • Conclusion


  • Les dragons ont fasciné les hommes depuis plus de 2000 ans. Aujourd'hui, ils sont tombés un peu dans le domaine des comtes pour enfants. Néanmoins, l'intérêt porté aux dragons est loin d'être nul, bien au contraire. Pour vous en assurez, faites un tour chez votre vidéothèque ou super-marché préféré : vous y trouverez certainement la récente docu-fiction Dragons, et s'ils avaient existé…. Sinon, si le sujet vous intéresse, j'ai trouvé un excellent site web entièrement dédié à l'étude scientifique sur les dragons…à ne pas trop prendre au sérieux ^^ :
    dracolab

Les fées

Les fées sont certainement les créatures fantastiques ayant la meilleure réputation : guérisseuses, aides pour les héros, dotés d'un pouvoir magique non négligeable, elles on même donné naissance à un conte littéraire entier : les contes de fées… Le physique des fées est vite décrit : un petit corps humanoïde et deux ailes d'insectes. Je vais donc plutôt me pencher sur les fées célèbres…

  - Clochette

La fée Clochette apparaît ma première fois dans Peter Pan. C'est d'ailleurs le dessin animé qu l'a rendue si célèbre. Elle y apprend à Peter Pan à voler, et entraînera aussi les enfants. Elle réapparaît dans Kingdom Hearts, en tant qu'invocation.

  - Mélusine

Mélusine est la patronne de la famille de Lusignan. Elle provient d'un conte s'origine inconnue, celte probablement. D'après cette légende, Mélusine rencontre son mari, Raymond de Poitou, lors d'une partie de chasse, et lui offre un lopin de terre. En revanche, elle lui demande de ne pas la déranger dans sa salle de bain. Pourquoi ? Mystère, jusqu'au jour où son mari, poussé pas la curiosité, transgresse l'interdit et découvre que Mélusine possède un bas de serpent ! Elle lui pardonne une première fois, mais Raymond de Poitou recommence une deuxième fois et Mélusine s'enfuit alors, sous forme de dragon. Pendant ce temps, elle aurait donné naissance à dix fils, et ainsi à la lignée des Lusignan…

  - Viviane

Dans la légende de la Table ronde, Viviane est la "mère adoptive" de Lancelot (en fait, elle l'enleva peu après sa naissance). C'est elle qui offrit la célèbre épée Excalibur à Arthur, le rendant ainsi invulnérable (d'après la légende, celui qui possède le fourreau d'Excalibur ne pourra jamais perdre de sang, même lors des blessures les plus graves), et elle la lui reprit à la mort d'Arthur. Merlin en tomba amoureux et lui enseigna ses secrets. Alors, Viviane enferma Merlin dans une tour en verre (d'après une autre version de la légende, il l'enferma dans une grotte…).

  - Morgane

Toujours dans les légendes arthuriennes, Morgane le Fay était la demi-sœur aînée d'Arthur. C'était une magicienne, qui avait appris cet art de Merlin en personne.
Elle eut un enfant avec Arthur, Mordred, alors que celui-ci était encore jeune. Merlin savait que Mordred allait causer la perte du royaume, les essais désespérés d'Arthur ne servirent à rien.
Morgane est représentée parfois en tant que personnage "mauvais", mais pas dans toutes les versions ; le christianisme a aussi "aidé" à lui donner cette image négative, peut-être parce qu'elle était pour le Petit Peuple et la religion celtique, mais contre le christianisme.

  - La fée Carabosse

Carabosse est la fée de La Belle au Bois Dormant. Dans le conte, elle n'a pas été invitée au baptême d'Aurore, la future Belle au Bois Dormant… Pour se venger, elle lui lança la malédiction qu'un jour elle se piquera sur un rouet et tombera dans un sommeil qui durera cent ans…
Note intéressante : la plupart des fées sont jeunes, belles et gentilles ; Carabosse est une des exceptions peu nombreuses, vu qu'elle est laide est bossue… et apparemment pas vraiment très gentille…

Les Géants

Les géants sont, au départ, une "invention" de la mythologie scandinave. Ils ont été repris plus tard dans la littérature, notamment dans Harry Potter et Le Seigneur des anneaux (les trolls…). Il serait donc intéressant de savoir qui ils étaient au départ, ce qu'ils faisaient et l'image que les scandinaves avaient d'eux… Puis de voir comment cela fut modifié par la suite…

Les Géants dans la mythologie scandinave

Dans la mythologie scandinave, les géants vivaient plus ou moins paisiblement avec les dieux ; la femme de Loki était une géante et Odin, le père des dieux, avait des amantes parmi les géantes. Mais lors du Ragnarök, Dieux et géants combattront dans des camps opposés…
Note : les géants ayant eu des enfants avec les dieux, on peut en conclure que les géants n'étaient pas lus grands que les dieux… les géants étant "géants", on peut en conclure que …les dieux sont beaucoup plus grands que les hommes ! Cela ne paraît pas choquant quand on pense que Dieu dans la Christianisme est grand, unique, immortel etc., mais chez les Grecs par exemple, les dieux avaient taille humaine. Autre différence avec la mythologie grecque, les dieux scandinaves ne sont pas immortels…

Les Géants dans la littérature classique

Dans les contes de Grimm et de Perrault, les géants sont parfois appelés "ogres" et martyrisent hommes, femmes et enfants : Barbe-Bleue, Sieben auf einem Streich (Sept en un seul coup), Der junge Riese (le jeune géant) pour ne citer que les plus connus. Ils sont en général forts, méchants et bêtes, mais n'ont plus que peu de similitudes avec les géants scandinaves, car ceux-ci ne sont pas spécialement forts (OK, ça, ils l'étaient sûrement ! :p), méchants et bêtes ; seul le sentiment de crainte est symbolisé par eux…

Les Géants dans la littérature fantastique et les jeux de rôles

Les Géants sont très présents dans la littérature fantastique et ont parfois un rôle plutôt subalterne : les Géants du Septentrion ne sont nommés qu'à la fin des Mondes d'Ewilan; néanmoins, ils peuvent aussi apparaître en tant qu'adjuvants si, dans le monde imaginaire décrit, il ne s'agit pas exclusivement d'une race barbare et sauvage : Hagrid dans Harry Potter, les géants des steppes du Nord dans Le Livre des Étoiles, etc.
En outre, les géants et leurs multiples "variantes" sont présents dans la quasi-totalité des jeux de rôles et RPG : ogres, trolls, gobelours dans le célébrissime Donjons et Dragons, race entière d'ennemis à quatre bras dans la série Final Fantasy, on n'en manque pas …

Remarque intéressante : contrairement à ce que l'on pourrait penser (et à ce que je viens d'écrire ^_^"), géants et trolls ne sont pas la même chose : ces deux créatures apparaissent indépendamment l'une de l'autre dans la mythologie scandinave et apparaissent tous deux dans la littérature fantastique (les trolls apparaissent par exemple dans Le Seigneur des Anneaux, ou dans les BD de Trolls de Troy, Lanfeust de Troy et Lanfeust des Etoiles)

Les Griffons

Les Griffons sont des créatures hybrides, mélanges d'aigle pour les ailes et la tête, et de lion pour les griffes et le corps. Il serait originaire du Proche-Orient, où l'on en trouve des sculptures et des représentations. On en retrouve également en Egypte ; on ne peut donc pas être certain où il apparaît en premier. En revanche, il apparaît bel et bien dans la mythologie grecque, où il est associé à différents Dieux, comme Apollon, dont le griffon était la monture, ou Artemis, dont il tirait la monture. Il gardait également des trésors, un peu comme le fait le sphinx, à la différence près que le griffon ne se délecte pas d'énigmes ^^. Il figure également sur de nombreux blasons, comme par exemple sur celui de Lettonie et de nombreuses régions en Allemagne et surtout en Pologne. Dans la littérature, le griffon apparaît entre autres dans Harry Potter (peu dans les livres mais par exemple dans Vie et habitat des animaux fantastiques) et dans les contes de Grimm (Das singende, springende Löweneckerchen et Der Vogel Greif)

Le Horla

Le Horla est une créature fantastique une peu particulière car, contrairement aux autres créatures présentées, le Horla apparaît uniquement dans la littérature fantastique. Elle est en fait une "invention" de Guy de Maupassant, et elle apparait la première fois dans sa nouvelle Le Horla, écrite en 1887 (et qui n'est donc plus sujette au droit d'auteur ; on peut donc retrouver le texte facilement sur Internet, par exemple sur Wikipedia à cette adresse : fr.wikisource.org/wiki/Le_Horla_(nouvelle) ). La nouvelle raconte comment un jeune homme devient fou, parce qu'il sent une présence dans sa maison, la présence d'une créature qui parvient à le contrôler et dont il n'arrive pas à se débarrasser. Le Horla y est donc cette créature mystérieuse, invisible, immortelle peut-être, et parasite.
Plus tard, le Horla est repris dans d'autres nouvelles et romans ; il fait par exemple une apparition dans La Trilogie de Bartiméus, où il est présenté comme un esprit "gardien"…

La licorne

licorne

Ah, la licorne ! Certainement la plus mignonne des créatures que j'ai décrites, la licorne n'en reste pas moins un animal doté d'un grand pouvoir magique bénéfique et curateur. Au Moyen-Age, les charlatans faisaient passer des cornes de narval pour des cornes de licorne et les vendaient aux gens incrédules pour un prix incroyable (supérieur à celui de l'or !!!) ! Faisons donc le point sur cet animal fabuleux…

Les origines de la licorne

La licorne apparait la première fois chez les Grecs anciens, où elle portait le nom de monokeros, qui vien de mono, un, seul et de keros, corne. Plus tard, elle est reprise par les Romains et connue sous le nom d'unicornis, signifiant une seule corne.
La légende de la licorne pourrait venir des narvals observés à partir des côtes dont les spectateurs auraient vu uniquement la corne, mais il est plus vraisemblable que des animaux dont les cornes auraient fusionnées (comme c'est la cas chez quelques espèces de chèvres notamment) ou qui ne possèdent tout simplement qu'une corne naturellement (rhinocéros) avaient fait penser à des licornes.
La Bible mentionne également cet animal fabuleux, sous le nom de Re'em, mais il s'agit certainement d'une mauvaise traduction de l'arabe, car Re'em signifie…bœuf !

La licorne en Occident

En Occident, la licorne est représenté sous le forme d'un quadrupède équestre à la robe blanche immaculée, possédant des sabots de chèvre et avec, évidamment, une corne unique sur le front. Son symbolisme n'est pas clairement identifié ; néanmoins, son caractère curateur, purifiant et bénéfique est majoritairement admis, les éléments posant problème sont la corne (symbole masculin) par rapport au caractère général de la licorne (féminin).
D'après la légende "occidentale", la licorne ne peut être approché uniquement par une jeune fille vierge ; néanmoins, quelques hommes seraient parvenus à s'en approcher.

La licorne chinoise ou Qilin

La licorne chinois diffère un peu de la licorne occidentale comme elle est connue notamment en Europe. En effet, celui-ci ressemble plus au bœuf qu'au cheval, le corps est recouvert d'écailles de dragon bleues, il possède des bois de cerf sur sa tête, des dents pointues et une "barbe" de carpe. En apercevoir un est souvent un bon présage, car il n'apparaîtrait que dans les environs d'un sage. Selon certains, son cri a de différentes "fonctions" et peut, selon le cas, renforcer la force, annoncer la retour à la paix, le retour d'un sage …
Le Qilin symbolise l'harmonie, en dépit de son apparence sauvage. Il est en outre le maître des animaux à poil, alors que le dragon commande les animaux à écailles, le phénix chinois les animaux à plumes et la tortue règne sur les animaux à carapace.

La licorne dans la littérature

Les apparitions de la licorne dans la littérature sont fréquentes et variées. Elle apparaît aussi bien dans la littérature classique (contes de Grimm), que dans la littérature fantastique "actuelle" (Harry Potter, où le sang de licorne permet à celui qui le boit d'avoir la vie éternelle mais maudite) ou les films (La dernière licorne). La licorne y est alors soit un animal fantastique parmi les autres (Harry Potter), le héros (La dernière licorne) ou un adjuvant (contes de Grimm).

Les loup-garous

Le loup-garou est un monstre du folklore de l'Europe de l'est. Il aurait été proche des vampires au début, puis aurait pris un aspect plus sauvage.
Un homme devient loup-garou lorsqu'il est mordu par un autre loup-garou, ou lorsqu'ils portent une peau de loup ; néanmoins, chaque auteur de roman de fantasy et chasue réalisateur de films rajoute sa propre version… et il y a vraiment beaucoup de livres et de films traitant de loup-garous… (voir annexe plus bas). Le seul moyen de tuer un loup-garou est de lui tirer dans le cœur avec une balle en argent (béni de préférence); les méthodes d'extermination de vampires semblent néanmoin marcher à merveille… : pieux dans le cœur, et toutes sortes d'objets bénis…
Un homme mordu par un loup-garou en devient lui même un, et se transforme à chaque pleine lune en bête monstrueuse. Il faut alors le garder dans un cage pour éviter qu'il ne s'enfuie.

La littérature reste assez peu riche en loup-garous (Harry Potter et le Prisonnier d'Askaban, reste le plus connu), du moins moins riche qu'en vampires ; en revanche, il existe des dizaines de films traitant du sujet, le premier ayant été réalisé en 1913 (The Werewolf de Henry McRae. Dans les films et sÚries plus récents, on peut noter Le Loup-garou de Paris d' Anthony Waller tourné en 1997, la série Buffy, et très récemment Van Helsing (2004), Underworld 1 et 2 (2003 - 2006)… On peut donc dire que le loup-garou a préféré le cinéma au livre ^^. Si vous voulez connaître l'intégralité des films consacrés aux loup-garous, regardez ici : fr.wikipedia.org.

La Magie

Indispensable dans tout roman de fantastique, la Magie y est une force mystérieuse et puissante que seule une élite est capable de contrôler, pour le meilleur mais aussi souvent pour le pire… Nous verrons ici les différentes formes que cette force peut prendre, mais aussi ce que les gens, en particulier au Moyen-Âge ont fait pour faire croire qu'ils étaient magiciens, et nous aborderons au passage le thème des objets dotés d'une grande puissance magique…

La Magie au Moyen-Âge : usurpateurs et alchimie

Au Moyen-Âge, la croyance en l'Église et en Dieu était forte, la Magie sous toutes ses formes interdite et punie du bûcher, des milliers d'innocents se sont faits tués… néanmoins, il y a toujours eu des personnes qui s'y intéressaient : c'est ce que l'on appelait les alchimistes. Leur occupation principale était de trouver un moyen pour transformer un métal ordinaire (comme par exemple le plomb) en or. Ce qui devait les aider était appelé la "Pierre Philosophale", qui permettait aussi d'extraire un élixir de vie rendant immortel (et qui apparaît dans le premier tome racontant l'histoire de notre petit sorcier préféré, j'ai nommé Harry Potter! ^^. D'ailleurs, le titre original du tome 1 est Harry Potter and the Philosopher's Stone…). D'autres essayaient de créer des Homunculus, c'est-à-dire des hommes créés artificiellement (un peu comme dans Full Metal Alchemist, dont j'essaierai de faire le résumé le plus rapidement possible, afin de lancer une rubrique "Mangas"…enfin, je verrai ^^). Voyons voir ce que sont précisément ce que sont ces deux "inventions"…

L'alchimie

La Pierre Philosophale

decoration